Mar 01 2012 San François

François, le saint de tous les temps, « le poverello » continue à attirer tant de personnes depuis huit siècles, c'est l'inspirateur de nombreux modes de vie laïques et consacrés. Celui qui s'approche à ses documents il est touché par sa transparence et simplicité, l’amour du Christ pauvre et crucifié a fait qu’il mérite d'éprouver dans son corps les stigmates de la passion du Christ. François n'a pas été un homme de lettres, lui-même se surnommait ignorant, mais il nous a laissé dans ses documents toute la profondeur mystique de son âme plaine d’amour qui chantait au créateur avec un cœur reconnaissant et joyeux, au Suprême Bien, tout Bien.

Sa manière de comprendre le suivi du Christ sans lustre nous l'a transmis dans ses exhortations, Règle, Lettres. Avec âme de pauvre il aurait considéré une appropriation abusive des cadeaux de Dieu réservé pour lui-même les copieuses lumières reçues de Dieu.

François, par tempérament et par le climat chevaleresque qui a vécu à son époque était un troubadour qui chantait à son Seigneur à travers la nature, le considérant porteur du message salvateur de Dieu. C'était en outre un contemplatif de la Parole de Dieu, laquelle a vécue au pied de la lettre, comme il la trouvait dans l'Evangile, il écouté attentivement la Parole de Dieu enseignée par les théologiens et les prêtres auxquels il respectait et vénérait comme représentants de Dieu qui lui transmettaient esprit et vie.

Espirit Franciscain

Le Père Louis Amigó se sentait fils de Saint François par vocation et par amour à ce saint, dont l'esprit s'est toujours efforcé de vivre et étendre comme un bon Capucin. Il a infatigablement travaillé pour faire grandir l'Église la Famille Franciscaine avec ses fondations.

Notre fondateur nous a proposé de vivre les valeurs évangéliques-franciscaines : humilité, obéissance, pauvreté, union et charité fraternelle, en nous disant : « Toutes les vertus nous sont nécessaires et devons essayer de les pratiquer, en suivant notre divin modèle Jésus-Christ ; mais d'une manière spéciale nous nous devons fixer dans celles dans lesquelles on a plus distingué notre Père Saint François, étant comme les caractéristiques de notre Ordre… ».